fbpx

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est un prêt sans intérêt accordé si des travaux de rénovation énergétique sont engagés dans un logement. Selon la nature des travaux, l’éco-PTZ est fixé à un montant maximal allant de 7 000 à 30 000 €. Il est prolongé jusqu’au 31 décembre 2021. L’éco-prêt à taux zéro est destiné aux propriétaires bailleurs, aux propriétaires occupants mais aussi aux copropriétaires.

Quelle condition pour obtenir l’éco-PTZ 2020 ?

Au départ, l’éco-PTZ pouvait être contracté si le logement était ancien, c’est-à-dire achevé avant le 1er janvier 1990. L’éco-prêt à taux zéro est maintenant accessible pour les logements terminés depuis plus de 2 ans.
L’éco-PTZ est alloué, sous condition de ressources, aux propriétaires occupant leur logement, aux propriétaires bailleurs ou souhaitant louer leur résidence principale. Les copropriétaires peuvent également bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro si ceux-ci souhaitent effectuer des travaux de rénovation énergétiques dans les parties communes de l’immeuble.
Le propriétaire devra décider de la nature des travaux et choisir une entreprise labellisée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour les effectuer. Une fois ceci mis en place, il devra se rendre dans une banque ayant signé un accord avec l’Etat, avec la demande de dossier, à savoir le formulaire de l’éco-PTZ disponible ici. En plus du formulaire eco-PTZ, il aura d’autres documents à fournir. Ces derniers sont listés sur le site service-public.fr.
Une fois l’éco-prêt à taux zéro accordé, le propriétaire aura 3 ans pour réaliser les travaux de rénovation énergétique de son logement.

Quels sont les travaux concernés par l’éco-PTZ ?

Les travaux entrant dans le cadre de l’obtention de l’éco-prêt à taux zéro doivent concernés l’un des sept domaines suivants :

  • l’isolation des ouvertures par le remplacement des fenêtres en simple vitrage ;
  • l’isolation des planchers bas ;
  • l’isolation de la toiture ;
  • l’installation de chauffages ou pose d’un équipement produisant de l’eau chaude sanitaire ;
  • la pose de chauffages ou la pose d’un équipement produisant de l’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable ;
  • l’isolation thermique de la toiture ;
  • l’isolation thermique des murs extérieurs du logement.

C’est dans ce dernier domaine que notre entreprise RGE Habitat et Traditions peut intervenir. Par notre technique d’Isolation Thermique par l’Extérieur (ITE), vous gagnerez en confort et ferez de belles économies d’énergie !

Montant, versement et remboursement de l’éco-prêt à taux zéro

Le plafond de l’éco PTZ dépend de la nature des travaux et du nombre de travaux de rénovation que le propriétaire veut réaliser.
S’il souhaite remplacer ses fenêtres, 7 000 € maximum lui seront prêtés. S’il veut effectuer un type de travaux, son éco-PTZ sera de 15 000 €, pour deux travaux 25 000 € et pour trois travaux et plus 30 000 €. Une fois l’éco-PTZ accordé, la somme lui sera versée en une seule ou en plusieurs fois. A la fin des travaux, il devra fournir à la banque prêteuse des justificatifs attestant que la rénovation a été réalisée. La durée maximale de remboursement de l’éco-prêt à taux zéro est de 15 ans. Vous n’êtes pas obligés de souscrire à une assurance pour un Eco PTZ. En effet, comme tous les prêts travaux, l’assurance n’est pas obligatoire. Ceci étant dit, elle reste conseillée pour des sommes importantes.

L’éco-PTZ est un bon dispositif si vous souhaitez vous occuper de la rénovation énergétique de votre logement. Il peut être cumulable avec d’autres aides financières et dispositifs de l’Etat comme par exemple le CITE, les aides de l’Anah, les aides CEE mises en place par les entreprises fournisseuses d’énergie ou encore les aides des collectivités territoriales.

Vous avez un projet de rénovation ? Faites appel à nos experts !